Bien déparasiter son aquarium

Pour rappel, Ca parait une évidence, car c’est microscopique, il est impossible dans la plupart des cas de les voir à l’oeil nu. Vous ne pouvez faire confiance qu’a une étude au microscope et encore faut il tomber dessus. Enfin, tous les micro organismes ne sont pas des parasites. Vous pouvez par contre constater les dégâts éventuels sur la santé des poissons tel qu’un amaigrissement important, des couleurs livides, des comportements de peur ou de timidité.

parasite :
– microorganismes pluricellulaires (arthropodes, helminthes …)
– unicellulaires (protozoaires, ciliés, flagellés etc…)
– agents fongiques, éventuellement bactéries détritivores pouvant faire des infections externes.

Ensuite il y a aussi
les bactéries (pathogènes, filtration, flore diverse etc…)
les virus

Si on parle de déparasitage on parle de la première catégorie uniquement.

Si on parle de désinfection cela s’applique normalement aux deuxièmes catégories, mais par abus de langage cela s’applique à tout sans spécificité. Donc je devrais plutôt parler de désinfection pour couvrir un maximum d’éléments

Des micro organismes non parasites sont aussi une chance, ils vont simplement décomposer les éléments qu’ils rencontrent, ou se nourrir de phytoplancton ou autres zooplanctons.

Un parasite vit au détriment de son hôte qui en général finit par en mourir soit rapidement soit lors d’un stress qui va engendrer une fragilité de l’individu

Une bonne filtration, une bonne oxygénation, des changements d’eau régulier, une bonne nourriture sont indispensable à la bonne santé de vos poissons

La gestion du parasitisme, n’a rien à voir avec le low tech ou le high tech. Je dirais même que si vous êtes en sans parasites, vous pouvez être beaucoup plus facilement en low tech

Désinfection de la cuve

Pour déparasiter un aquarium totalement, une seule solution partir de zéro à neuf ou en désinfectant totalement l’aquarium, son filtre, son sable.

Pour cela en collaboration avec le Dr Jerome Blanc, vétérinaire spécialisé dans les poissons de la clinique Vet’eau que vous pouvez retrouver sur Facebook, notamment dans les poissons d’ornements, avec des réussites opératoires géniales, on propose d’utiliser l’hydrocare® (de la marque IntraCare). ce produit disponible au cabinet Vet’eau.

IntraHydrocre - Désinfectant

II permet une désinfection totale de l’aquarium, il va agir plusieurs heures même sur les parasites qui vont avoir tendance à s’incruster.

Le principe actif est une base de peroxyde stabilisé qui réagit avec la matière organique en libérant de l’oxygène. Cette particularité d’action lui confère des propriétés de désincrustant et de nettoyant mécaniques agissant en profondeur (action efficace sur les films bactérien et les tartres). Ce produit est idéal pour une action dans les zones inaccessibles, ou les matériaux poreux (tuyaux, mousses de filtration, sable, décantes…).

Je conseille de monter le niveau d’eau au-dessus du niveau habituel pour couler la ligne de niveau d’eau habituelle.

Attention c’est un produit corrosif, se protéger les yeux et la peau pour éviter les brulures

Le dosage de l’Hydrocare® peut varier
si le bac est nu on peut utiliser un dosage de 0.1% à 0,5%
si le bac a une filtration importante ou du sable et des recoins il est préférable de mettre 1% du volume d’eau. Je conseille de laisser le filtre tourner ainsi que de remuer le sable et d’immerger tous élément que vous voulez désinfecter. La création lente des bulles d’oxygène va permettre de décoller les filtres biologiques et faire circuler le produit au sein des zones chargées.

Laisser agir le produit pendant 6h à 24h puis vider entièrement l’eau (le plus possible), je vous conseille ensuite de rincer le bac 3 à 4 fois surtout si il reste de l’eau dans la cuve ou dans le filtre, les tuyaux etc. Profitez-en pour siphonner toutes les particules qui vont être dégager

Attention une fois le rinçage effectué, il faut prévoir de refaire faire un cyclage à l’aquarium pour que le filtre soit opérationnel

Désinfection de vous et du petit matériel

Avant de commencer par le matériel, il est important de commencer par vous. C’est vous qui allez de bac en bac.

Je vous conseille de vous laver les mains et les bras, plusieurs fois et éventuellement d’utiliser du gel hydroalcoolique avant et après chaque intervention dans un bac. Le gel hydroalcoolique sert surtout contre les bactéries et virus, et un peu les protozoaires (flagellés). Pour les parasites le plus important est de se laver les mains.

Si votre bac est contaminé, cela évitera de contaminer les autres. Si il ne l’ai pas a évitera de le contaminer. Par ailleurs, si vous avez plusieurs aquariums, s’occuper des aquariums sans parasites en premier, puis les aquariums a risque inconnu puis les aquariums a risque élevés en dernier avant de prendre votre douche du soir par exemple. Si vous avez qu’un seul aquarium ou que des aquariums sans parasites, le protocoles peut être plus souple mais restez toutefois vigilant

Le Dr Blanc conseil le virugen+ ou le Virkon-S® qui sont des produits stables faciles à rincer

Le cabinet vétérinaire vet’eau peut vous procurer le produit

Le virugen+ et le Virkon-S® se présente sous forme de poudre rose que l’on va doser entre 0,5 à 1% (mettre la poudre dans l’eau et pas l’inverse). Je vous conseille un seau dédié à cela dont vous connaissez bien le volume pour vous faciliter le dosage. Attendre 1h avant l’utilisation. La solution obtenue est rosée, et perd sa couleur lors de la dégradation du produit. Le produit peut tacher les supports poreux.

Le cabinet Vet’eau a réalisé des essais avec le Virugen+ concernant l’efficacité et la stabilité. Sans apport d’une charge organique élevée et à l’abris de la lumière la solution reste stable minimum 5 jours. Une balnéation de 10 minute suffit à éliminer la totalité des bactéries sur les surfaces lisses.

Vous pouvez laisser tremper votre matériel, passer un coup d’éponge mais laisser agir de 30 minutes à 1h (minimum recommandé)

bien se protéger la peau les yeux, éviter de respirer le produit.

Bien rincer après désinfection avant la mise en contact avec les poissons

Ne pas oublier

L’introduction de plantes ou animaux peut réduire a néant tous vos efforts.

Pour les plantes, je vous recommande les plantes in vitro par exemple ou les plantes cultivées en dehors de l’eau en serre humide

Pour les poissons c’est plus compliqué, la ferme travail à proposer d’autres variétés de poissons qui utilisent les mêmes méthodes d’élevage pour vous proposer des poissons avec un maximum de sécurité sanitaire pour accompagner vos discus